La publication du livre de Michel Onfray sur Freud, Le crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne (Grasset), a suscité des réactions diverses au sein de l’équipe du pôle "Psyché et Cognition" de Nonfiction.fr. Les avis étaient ainsi partagés sur l’intérêt ou non de faire une critique de ce livre.

Par ailleurs, certains de nos rédacteurs ont été invités à débattre à la radio autour de ce livre, avec ou sans la présence de Michel Onfray. Finalement, face à l’ampleur des réactions dans les médias, et après avoir entendu Michel Onfray déplorer que les critiques fussent plutôt des insultes et non une discussion de son travail, l’équipe de Nonfiction.fr a souhaité donner la parole à quelques rédacteurs désireux de s’exprimer sur le travail de Michel Onfray.

Ainsi, vous pourrez lire des textes variés écrits par Pierre-Henri Castel, Samuel Lézé, Frédéric Forest et moi-même. Nous avons aussi invité à prendre part à la discussion quelques personnes extérieures à Nonfiction.fr : Vannina Micheli-Rechtman, Robert Samacher et Alain Juranville. Enfin, nous avons jugé légitime de donner la parole à Michel Onfray, en publiant un texte qu’il écrirait pour l’occasion et/ou un entretien. Il a refusé cette proposition. 

 

Ainsi, vous pouvez lire les textes suivants : 

"Plaidoyer clair et direct pour ceux qui sont contre ceux qui sont contre Michel Onfray", de Pierre-Henri Castel. 

"Tout contre Freud", de Samuel Lézé.

"Bienvenue dans l’ère des raccourcis", de Frédéric Forest.

"La méthode selon Nietzsche ou Onfray", de Sébastien Vaumoron.

"L’éternel retour des détracteurs de la psychanalyse", de Vannina Micheli-Rechtman.

"A propos de la pulsion de mort", de Robert Samacher.

"La puissance d'histoire de l'inconscient", d'Alain Juranville.

"Entretien avec Vannina Micheli-Rechtman", par Samuel Lézé. 

 

Enfin, vous pouvez également vous reporter au dossier Freud réalisé par Marie Bonnet et moi-même à l’automne 2009. Vous y trouverez deux entretiens (Bernard Golse, Laurence Joseph) ainsi que des critiques de livres parus à l’automne sur Freud et la psychanalyse.

Sébastien Vaumoron#nf#