Suite à nos révélations sur la biographie largement plagiée de Mishima, son auteure, Jennifer Lesieur, nous a confié sa consternation : "J’ai fait une erreur, je n’ai pas été assez rigoureuse". Avouant que son éditeur lui a appris les subtilités du plagiat, la journaliste met donc sa négligence sur le compte de "l’erreur de jeunesse". Elle confirme ne pas maîtriser le japonais même si elle s’est rendue au Japon pour le compte de son enquête, qui lui aurait demandé plus d’un an de travail.

Comment expliquer que sa bibliographie compile des biographies de personnes aussi différentes que le romancier Jack London, la star du punk Patti Smith , l’aviatrice Amelia Earhart ou Yukio Mishima ? "Leur point commun, c’est qu’ils sont des écrivains-voyageurs"…

Si elle assure qu’on ne l’y reprendra plus, Jennifer Lesieur révèle que Mishima (Gallimard/ Folio Biographies) est en cours de traduction au Japon et qu’elle s’est déjà attelée à l’écriture d’un nouveau livre. Gallimard   osera-t-il en être l’éditeur ? #nf#

 

A lire sur nonfiction.fr : 

Un Mishima emprunté, par Thomas Garcin. 

- Les extraits "empruntés" à John Nathan du premier chapitre de Mishima

- Jennifer Lesieur, Patti Smith, par Sophie Rosemont. 

- La rentrée des plagiats, par Pierre Testard.