Dossier : les musiques électroniques
[vendredi 23 novembre 2018]


Approches historiques, techniques et sociales d'un genre musical pluriel populaire.

L’histoire de ce qu’on appelle couramment les musiques électroniques est longue et variée. Elle s’ancre dans un réseau historique dense et discontinu. S’intéresser aux musiques électroniques aujourd’hui implique donc de partager son attention entre une diversité de mouvements culturels et musicaux : les studios expérimentaux de la moitié du XIXeme siècle, les clubs gays afro et latino-américains où est né le genre house dans les années 1980, le phénomène des raves et des free-parties et de leurs répressions politiques dans l’Europe des années 1990, ou encore l’actuelle popularisation et institutionnalisation des cultures musicales électroniques. 

En lien à la thématique des musiques électroniques, les questions liées à la technologie apparaissent comme quasiment évidentes. Les réinventions des techniques de jeu ou des modes de composition et certains fondements des héritages de l’histoire des pratiques musicales sont encore peu interrogés. Plus loin, l’appropriation des innovations technologiques par des artistes dans un cadre de recherche et de création musicales ne va pas de soi et peut être problématisée. Elle constitue un cas spécifique dans l’analyse des imaginaires esthétiques et sociaux liés aux cultures électroniques contemporaines. Plus encore, la dimension politique d’une domination genrée, au bénéfice des hommes, des rétributions économiques et symboliques des scènes électroniques s’imposent à la réflexion. 

Les représentations liées aux technologies musicales peuvent-être discutées en lien aux aires géographiques autour desquelles elles se nouent. Les phénomènes collectifs, locaux et globaux autour de l’appropriation des instruments et des cultures électroniques font aujourd’hui l’objet d’une attention méticuleuse au regard de leur intensification dans l’espace de nos quotidiens. Cultures émergentes, à la fois trop proches pour être saisies dans toute leur complexité, ou cultures illégitimes, trop peu observées pour donner lieu à une compréhension fine, les musiques électroniques intègrent pourtant dorénavant nos habitats les plus familiers. Ces mouvements interrogent la diversité matérielle, pratique, médiatique et institutionnelle ainsi que l’unité symbolique de l’ensemble des mondes sociaux dans lesquelles celles-ci prennent place. 

Sous un angle différent encore, ce sont les dynamiques socio-culturelles des transformations des goûts musicaux qui retiendront notre réflexion commune. L’entrée en scène de nouvelles manières de se rassembler collectivement ou de se constituer ensemble à travers des imaginaires partagés forme un terreau d’analyse fertile. Ces mouvances culturelles et historiques, qui saisissent nos existences contemporaines, constituent alors une occasion unique de poser le regard sur les conditions esthétiques et politiques de nos vies en commun sous l’égide des musiques électroniques. 

De tels questionnements possèdent alors une portée critique que les contributions réunies dans ce dossier tenteront de découvrir. Qu’il s’agisse de chroniques, d’entretiens ou de recensions sur Nonfiction.fr, ce dossier visera à comprendre et à interroger les musiques électroniques sous des angles divers. En partenariat notamment avec Ascidiacea, collectif artistique en création sonore et art numérique, ainsi qu’avec la revue Ethnomusicology Review de l'University of California, Los Angeles (UCLA), nous chercherons à appréhender cet objet spécifique.

 

Intro :

-  Interview de Jean-Yves Leloup, journaliste musical et DJ, Camille Drouet, Samuel Lamontagne, Arthur Perini, Adrien Pollin

Scènes et cultures musicales :

-  DJ phillipins de la côte Ouest, Pierre Prouteau

- Les femmes dans les musiques électroniques, Frédéric Trottier

- House-Techno : la fabrique des genres, Samuel Lamontagne

- De la Noise au Japon, Arthur Perini

Son et technologies :

- Du téléphone aux machines sonores, Samuel Lamontagne

- Les studios experimentaux du son, Samuel Lamontagne

- Sound Studies, Guillaume Heuguet

Croisements esthétiques et audio-visuels :

- Le Glitch (partie 1), Camille Drouet

Le Glitch (partie 2), Camille Drouet

- Entretien avec le compositeur Jacopo Baboni-Schilingi, Arthur Perini, Samuel Lamontagne

Commenter Envoyer  un ami imprimer Charte dontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

Aucun commentaire

A lire aussi dans nos archives...
A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr