Fiche personnelle
Hélène MOUNIER
Critique à nonfiction.fr
Biographie
Doctorante en histoire du droit - Université Montpellier I
 
Hélène Mounier fit une maitrise de droit public à l’université de Nîmes, puis choisit de s’orienter vers l’histoire du droit en intégrant le master II Histoire du droit de l’université de Montpellier.
Elle rédige dans le cadre de ce master un mémoire consacré au serment politique sous la Révolution française.
Après l’obtention d’une allocation de recherche, elle débute une thèse en 2007 sous la direction du professeur Jean-Marie Carbasse. Elle approfondit dans ce cadre le thème du mémoire en étudiant les théories et pratiques du serment politique en France et en Angleterre du XVIème au XVIIIème siècle.
 
L’objet de cette étude est de réaliser une typologie des serments prêtés au cours de cette large période, et de démontrer le caractère essentiel du serment lors de grands bouleversements politiques et religieux. 
Concernant l’Angleterre, les recherches sont axées sur le rôle du serment dans le rapport politique / religion, avec notamment l’instauration de l’anglicanisme par la prestation du serment de suprématie. 
En France, l’étude porte sur les guerres de religion en considérant le serment comme un outil essentiel de la fidélité ; ainsi que sur la Révolution française, période ou le serment revêt un aspect paradoxal : entre instrument d’intégration et d’exclusion, conservant un caractère éminemment transcendantal malgré la forte baisse de religiosité.
Cet aspect pratique des recherches est étayé par une étude théorique des écrits philosophiques et théologiques concernant le serment qui ont influencé son application dans les faits. 
 
Hélène Mounier est actuellement allocataire monitrice à l’Université Montpellier I, et assure des travaux dirigés d’introduction historique au droit dans cette université.

 

A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr