* Le colloque « Représentations-limites des corps sexuels dans le cinéma et l'audiovisuel contemporains » aura lieu les 26 et 27 novembre à l'Institut National d'Histoire de l'Art (INHA), Paris.

 

Depuis son lancement, le média Nonfiction.fr a régulièrement hébergé des articles critiques, des travaux et des réflexions collectives traitant des enjeux contemporains liés aux "représentations" (au sens large) des corps sexués/sexuels/sexualisés : parmi les dernières en date, citons les dossiers sur la pornographie et sur le genre.

Nous annonçons ici la tenue prochaine, les 26 et 27 novembre, du colloque annuel de l'IRCAV (Institut de Recherche sur le Cinéma et l'Audiovisuel, Université Sorbonne nouvelle - Paris 3), dont la présente édition, ouverte à tou.te.s et regroupant des communications données par des chercheurs et chercheuses de renom (français.e.s et étranger.e.s), sera consacrée aux "représentations-limites" des corps sexuels dans le cinéma et l'audiovisuel contemporains.

A travers la notion de "représentation-limite", ce colloque proposera une réflexion collective sur les enjeux esthétiques, politiques, économiques, anthropologiques et culturels des figurations de la sexualité humaine qui, aujourd'hui, pour diverses raisons, "posent problème" dans l'espace public.

Pour cela, il rassemblera plusieurs orientations de recherche qui restent relativement récentes en France dans les domaines du cinéma et de l'audiovisuel, aussi bien en termes d'objets (cinéma contemporain, vidéos Youtube, films pornographiques, etc.) que de disciplines (études visuelles et culturelles, Queer Studies, etc.).

Les interventions traiteront ainsi de la perpétuelle redéfinition des "limites" (juridiques, formelles, morales, politiques, etc.) assignées à la représentation des corps sexuels au cinéma et dans les médias audiovisuels. La réflexion sur cette évolution des frontières de l'"acceptable" sera aussi l'occasion de questionner la construction des normes par rapport auxquelles on juge du caractère problématique ou non d'une représentation.

Une attention toute particulière sera portée aux enjeux qu'impliquent d'une part les derniers bouleversements technologiques et industriels affectant les dispositifs de production et de circulation des images (numérique, Web 2.0, etc.), et d'autre part les variations des imaginaires collectifs sur des questions liées à la politique des corps sexués (différences d'identités sexuelles, transgenre, pornographie, handicap, violences sexuelles, etc.).

Les questionnements socio-historiques sur les processus de constitution de ces "limites" pourront ainsi se mêler à l'examen, sur le plan esthétique et culturel, des productions audiovisuelles qui les transgressent, des usages qui les questionnent, et des changements que ces productions entraînent (ou non) dans notre environnement quotidien d'images - voire, à terme, à l'intérieur des mentalités de notre temps.

Le programme complet de cette manifestation, comprenant notamment toutes les informations pratiques (lieu, horaires, etc.), peut être consulté ici, ou encore .#nf#