Si rien n’existe en dehors de la matière, quelle existence peuvent avoir les valeurs communistes ? Lutter, renverser les dominations, agir en commun dans l’histoire, au nom d’un monde qui n’existe pas, n’est-ce pas la dernière des illusions idéologiques ? Traditionnellement, le matérialisme est une doctrine qui dissipe ce genre de fantasmes : la supériorité de l’âme sur le corps, de la fin sur les moyens, de la pensée sur l’activité. Il faut donc comprendre comment, à partir des conditions et moyens matériels de vie, Marx entend dégager une fin politique que l’homme doit réaliser dans l’histoire.

Préparé et animé par Raphaël Enthoven, assisté de Julien Tricard, en présence de Florian Nicodème.

« Comment être matérialiste et révolutionnaire à la fois ? (autour de Karl Marx) », dans le cadre du cycle « Politique de la pensée » des Bibliothèques de l’Odéon, le Samedi 30 mai 2015 à 15h à l’Odéon théâtre de l’Europe (Paris 6e), 10€.

Retrouvez toutes les informations de la rencontre sur le site du Théâtre de l’Odéon#nf#