La semaine dernière, la Fondation Terra Nova présentait ses voeux pour 2010. L'année passée a été riche en production intellectuelle pour le think tank progressiste qui s'est exprimé sur des sujets aussi divers que la taxe professionnelle, le Grenelle de l'environnement ou la dernière loi de finances. C'est aussi en 2009 que Terra Nova s'est distinguée dans le débat public grâce à la pétition lancée pour l'organisation de primaires à gauche, option qui a été validée par les militants socialistes en octobre dernier. Forte de cet acquis, Terra Nova s'engage dans l'année 2010, "dernière année utile" pour son président Olivier Ferrand : à l'approche des primaires en 2011 et des échéances électorales de 2012, il ne reste que peu de temps pour influencer la gauche et ses principales personnalités.

Une année, trois phases


Les équipes de Terra Nova feront, dans un premier temps, un travail conséquent de consolidation de l'existant des productions intellectuelles issues de divers think tanks et clubs de réflexion des forces progressistes. Ainsi constituée, cette base sera développée et enrichie de propositions grâce à une méthode qui se veut participative. Les experts seront bien sûr sollicités avec des auditions individuelles ou la consultation du Conseil d'orientation scientifique de la Fondation. L'élaboration du projet progressiste sera aussi ouverte à un public large : un nouveau site internet recueillera des contributions individuelles et un forum événementiel, organisé en partenariat avec Le Nouvel Observateur et Libération, rassemblera le camp progressiste à Grenoble l'été prochain. Le projet sera finalement mis en cohérence et le temps sera venu de son appropriation autant politique (par les principales personnalités) qu'intellectuelle. Des groupes de travail, originaux dans leur composition (experts, écrivains, chargés d'études d'opinion, communicants...), seront chargés de travailler sur le "narratif" du projet#nf#

 

 

A lire sur nonfiction.fr :

 

- 'Terra Nova, un nouveau think tank de gauche', par Vassily A. Klimentov.

- 'Terra Nova décortique le projet de Loi de Finances 2010', par François Quinton.