Chroniques

Chronique uchronique : penser l'histoire avec des « si »

Actuel Moyen Age : le présent au prisme du passé

Nation ? La fabrique du lien social

Chroniques américaines : progressismes et résistances aux USA

Chroniques scolaires : l'éducation au crible des sciences sociales

Regards sur le Pakistan : militance et terrorisme

Dossiers

Les printemps arabes : cinq ans après

Le travail en débat : au-delà de la loi El Khomri

Polyphonies syriennes : écrivains, intellectuels et artistes résistent

Djihadisme à la française : comprendre la radicalisation

Un état du genre : quinze ans de gender studies

Le génocide arménien : centenaire d'un modèle criminel

TOUS NOS DOSSIERS

Bibliothèques Odéon

Terra Nova, un nouveau think tank de gauche
[vendredi 16 mai 2008 - 16:00]

Nonfiction.fr avait annoncé en octobre dernier la future constitution de Terra Nova, think tank de gauche, proche du monde politique. Aujourd’hui, c’est chose faite : la Fondation a officiellement été créée ce mardi 13 mai. Prenant pour référence le Policy Network, de tendance blairiste en Grande-Bretagne, ou le Center for American Progress, think tank étatsunien proche des démocrates, Terra Nova se propose de "contribuer à la rénovation intellectuelle de la gauche en France et en Europe" . Il s’agit aussi pour elle de devenir le pendant politique de l’Institut Montaigne, proposant et s’investissant auprès des leaders politiques de gauche, sans toutefois s’identifier entièrement au simple Parti socialiste. 

La volonté de la nouvelle Fondation est de constituer un camp progressiste capable d’agir et de formuler des "propositions concrètes au profit des leaders politiques" afin de "contribuer à faire émerger une doctrine progressiste européenne". Présidé par Olivier Ferrand, ancien conseiller de Lionel Jospin et proche de Dominique Strauss-Kahn, Terra Nova regroupe responsables politiques, intellectuels et personnalités de la société civile dans un camp progressiste allant des réformistes du PCF au Modem. Marc-Olivier Padis, rédacteur en chef de la revue Esprit, occupe, par exemple, la place de directeur éditorial. On retrouve aussi Michel Rocard, l’ancien Premier ministre socialiste, à la présidence du conseil d’orientation scientifique.

Pour budget, Terra Nova annonce un million d’euros pour débuter, au titre d’un mécénat d’entreprises dont celui de Microsoft France. C’est nettement moins que ses modèles anglo-saxons et même trois fois moins que l’Institut Montaigne. 

On l’aura compris, 2012 est déjà dans toutes les têtes. Après trois élections présidentielles ratées, la gauche française apparaît condamnée à changer d’approche si elle ne veut pas essuyer un nouvel échec. L’objectif de Terra Nova sera donc de préparer le futur, de mettre en œuvre une mobilisation intellectuelle en se distinguant, autant que faire se peut, des luttes partisanes.    


Terra Nova dans la presse:

- revue de presse sur le site officiel.

- "Une fondation pour refonder", Paul Quinio (Liberation.fr).

- "Terra Nova, une fondation pour "rénover la matrice" de la gauche", Jean-Michel Normand (Le Monde.fr).
 

Voir aussi :

Les nouveaux think tanks de gauche

- La constellation Ségoliniste

- La Forge

- Gagner en 2012

- Cercle 21, think tank de Manuel Valls

- Institut Edgar Quinet

- Sémaphore


Les nouveaux think tanks du centre

- Les Progressistes


Les think tanks de gauche

- La République des Idées

- Fondation Jean Jaurès


Les think tanks de la gauche radicale

- Fondation Copernic

- Fondation Gabriel Peri

- Mémoire des luttes

- Maintenant, à gauche !


Les think tanks du centre


- L'Institut Kervégan

- Les Gracques


Les think tanks de droite

- Fondation pour l'innovation politique

- Fondation Concorde

- L'Institut Montaigne


Autres think tanks

- En temps réel

- Bruegel

- Fondation Res Publica


Pour aller plus loin sur les think tanks et les idées

- Qu’est-ce qu’un think tank ? Définitions & Modèles

- Les principaux think tanks étrangers

- Une bibliographie sommaire d’ouvrages publiés aux États-Unis sur les think tanks

- Nicolas Sarkozy et les idées, une interview exclusive d’Emmanuelle Mignon



--
Crédit photo: Flickr.com/ whorange

Vassily A. KLIMENTOV
Commenter Envoyer à un ami imprimer Charte déontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

7 commentaires

Avatar

CnHSLHRKP

20/12/11 17:45
JqbB9k , [url=http://gefliulvnhuz.com/]gefliulvnhuz[/url], [link=http://irrmxfvhfspg.com/]irrmxfvhfspg[/link], http://rwyvoktvlemu.com/
Avatar

Danièle Dugelay

21/11/11 17:27
Un think tank de gauche ? On peut en discuter. En tout cas, ils ne se considèrent sans doute pas comme les héritiers des mouvements ouvriers du XIXème et début XXèmes siècles. Ils sont certainement moins proches de la théorie de la lutte des classes que de celle de la concertation communautaire de la doctrine sociale de l'Eglise ou de Mounier. Etant donné le rapport des forces entre le capital et le travail, où est l'efficacité ?
Avatar

NUNUX

30/04/10 15:47
Je partage bien l'avis d'Harold...

Nous avons affaires là aux mêmes, sous une nouvelle mouture, pour nous resservir les mêmes idées (peut-être même au mot près) en changeant juste le flacon.

Mais comme dis l'adage, "Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse!"

Je leur accorde qu'un think tank, c'est un joli emballage, très tendance de surcroît !
Avatar

somni

23/05/08 19:00
Espérons qu'Olivier Ferrand aura plus de chance dans le vie des idées que dans le parachutage politique (dernières élections législatives dans les Pyrénées orientales)
Avatar

harold

18/05/08 21:30
La composition de ce Think-Tank (évaluée à la louche en 2 minutes sur son site, mea culpa) faisant une part non négligeable aux professionnels ou ex-professionnels de la politique, à leurs associés (presse, hauts-fonctionnaires, chercheurs à la frontière du monde académique et de celui de la presse intellectuelle ex ceux de la revue Esprit, entrepreneurs de gauche) qui partagent sans doute une formation (IEPs et ce qui suit), des réseaux, des façons de construire ou de sélectionner les problèmes pertinents (je veux dire politiquement pertinents, problèmes médiatiquement constitués et visibles, ou encore "questions de société" et problématiques intellectuelles etc.), enfin une vision du monde (s'il faut utiliser les grands mots !), je crains que la production de Terra Nova ne soit rien d'autre qu'une version (qui peut-être occupera une place nouvelle ou jusqu'ici inoccupée de part son positionnement politique, en rapport avec l'évolution actuelle du PS et les repositionnements politiques en général) d'un travail intellectuel dont une partie des réponses sont déjà de fait constituées (je ne dit pas que ce n'est pas le cas dans tout autre contexte, mais ça me paraît être un facteur très puissant ici) : qu'est-ce qu'il est licite de poser comme question ? qu'est-ce qu'il est bon de mobiliser comme arguments et comme façon d'argumenter pour y répondre ? qu'est-ce qui ne peut pas être remis en cause ?
Bref, c'est bien un think-tank. cqfd

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici