Chroniques

Idéographies : cartographies des idées en 2017

Actuel Moyen Age : le présent au prisme du passé

Le JT de Socrate : regards philosophiques sur l'actualité

Chroniques scolaires : l'éducation au crible des sciences sociales

Inde-Pakistan : l'inquiétant regain des tensions

TOUTES NOS CHRONIQUES

Grands entretiens

Aurélien Bellanger, sur Le grand Paris

Massimo Recalcati, sur Mélancolie et création chez Vincent Van Gogh

David Djaïz, sur La guerre civile n'aura pas lieu

Johann Chapoutot, sur La révolution culturelle nazie (1/2)

Johann Chapoutot, sur La révolution culturelle nazie (2/2)

Nicolas Truong, sur Interview

Jean-Yves Leloup, sur l'émergence des musiques électroniques

Juliette Sibon, sur Chasser les juifs pour régner

Julie Brochen, sur Molly S

Daria Deflorian, Antonio Tagliarini, sur Ce ne andiamo... et Il Cielo...

Carole Thibaut, sur Monkey Money

Vito Mancuso, La doctrine chrétienne ne peut survivre que si elle évolue

Laurent Bazin, Mohamed Bridji, L'identité nationale est une arme de guerre

Amir Reza Koohestani, sur Hearing

Nathalie Quintane, sur Que faire des classes moyennes?

Patrick Weil, sur Le sens de la République (2/2)

Patrick Weil, sur Le sens de la République (1/2)

Xavier Lemaire, Isabelle Andréani, sur le Cycle Xavier Lemaire

Rémi Lefebvre, Les primaires contre la démocratie ?

Nicolas Lebourg, Stéphane François, Histoire de la haine identitaire

Benoît Chantre, Les derniers jours de René Girard

Davide Luglio, Le style de la pensée italienne

Constance Gard, Psychotiques, bipolaires : médicaments ou suppléance ?

Pierre-Yves Gomez, Intelligence du travail

Eloi Laurent, Nos (nouvelles) mythologies économiques

François Dubet, Ce qui nous unit

Jill Stein, L'impossible "troisième homme"

Joël Pommerat, sur Ca ira (Fin de Louis)

Pierre-Henri Castel, Le cas Paramord

Laurent Fréchuret, sur Une trop bruyante solitude

Siddiq Wahid, Les tensions du Cachemire

Jean Vigreux, Le front populaire, l'échapée belle

Denis Clerc, Cessons de punir les pauvres

Dominique Mazéas et Anne-Sylvie Pelloux, La prise en charge de l'autisme

Lyiang Kim, Resident Forever

Romain Lajarge, Le pari grenoblois

TOUS NOS ENTRETIENS

Dossiers

La France à l'heure de l'Italie : philosophie, histoire, lettres

L'agrégation 2017, avec nonfiction.fr

Les printemps arabes : cinq ans après

Le travail en débat : au-delà de la loi El Khomri

Polyphonies syriennes : écrivains, intellectuels et artistes résistent

Djihadisme à la française : comprendre la radicalisation

TOUS NOS DOSSIERS



NONFICTION.FR, Le portail des livres et des idées

Nonfiction, c’est une histoire déjà longue de dix ans, traversée de changements dans la continuité. Aujourd’hui plus que jamais, notre site entend occuper un espace laissé vacant, entre les médias commerciaux d’une part, et les revues scientifiques d’autre part : un espace de rencontre et de débat des sciences sociales à la fois entre elles, avec les arts et les lettres, et avec le grand public.

Nonfiction est avant tout un site de « critique », au sens où on y parle des livres et des œuvres. Mais la critique y revêt un objectif singulier : non pas prescriptive, elle est un lieu de pensée, une manière de réfléchir dès le présent aux livres et aux œuvres que les médias commerciaux n’ont que le temps d’effleurer, et dont les revues scientifiques ne peuvent parler qu’avec un certain délai. Cet entre-deux, c’est aussi le pari de parler au grand public de productions scientifiques qui ne trouvent pas leur place dans les médias commerciaux. Enfin si Nonfiction est d’abord un site de « critique », il est aussi un lieu d’expérimentation de nouvelles formes d’écriture du savoir, qui entend explorer au maximum les possibilités de discours et de dialogue que le web nous invite aujourd’hui à inventer.

Le lectorat auquel nous nous adressons n’a pas de frontière : Internet et le libre accès nous permettent d’être lus « à la seconde » sur les cinq continents, en France métropolitaine, en Belgique et en Suisse d’abord, mais aussi dans les territoires d’outre-mer, au Canada, en Afrique du Nord et subsaharienne, et finalement dans tout l’espace francophone au sens le plus large, c’est-à-dire partout où un individu francophone peut rencontrer une connexion internet.

Divers dans ses accents, il est tout aussi divers dans ses profils : curieux, enseignants, étudiants, journalistes, chercheurs, analystes des institutions publiques et des entreprises privées, artistes, décideurs, amateurs, libraires, éditeurs… Nonfiction s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la pensée, dans le but de faire se rencontrer les points de vue, au-delà de toutes les communautés professionnelles et intellectuelles. C’est pourquoi Nonfiction a également vocation à organiser des rencontres dans le réel et ouvertes au grand public, en s’appuyant sur son outil numérique.

Nos rédacteurs sont aussi divers : chercheurs confirmés ou jeunes chercheurs, mais également enseignants, artistes ou passionnés, tous ont un haut niveau de qualification acquis par les études et/ou par l’expérience. Nous ne sommes pas des journalistes, mais avant tout des lecteurs et des spectateurs soucieux d’entretenir la vie intellectuelle à l’échelle la plus vaste possible. En se tenant autant à distance des idéologies qu’il nous est possible, et dans une commune adhésion aux valeurs de la démocratie réelle. La plupart des aspects non-rédactionnels sont également assurés par des contributeurs bénévoles, animés par ces intérêts et par ces valeurs.

Car Nonfiction, c’est enfin aussi une expérience sociale et numérique originale. Le site est dirigé par ceux qui le font à travers une structure associative. Il multiplie les partenariats pour diffuser le plus largement possible sa production bénévole, et pour relier les initiatives que le fonctionnement du Web incite à multiplier, au risque du morcellement et de l’invisibilité. Son existence est soutenue matériellement et financièrement par ceux qui le lisent et par les institutions qui soutiennent son projet, sous la forme de dons. Nos articles, libre de droits, sont en libre-accès et re-publiables (licence CC). Notre outil informatique est conçu pour favoriser un usage éthique du web, en protégeant autant que nous le pouvons les données de nos lecteurs.