www.jean-jaures.org/

 

C’est en février 1992 que la Fondation Jean-Jaurès a été officiellement créée et reconnue d’utilité publique par un décret du Premier ministre Edith Cresson. Pierre Mauroy, alors premier secrétaire du Parti socialisation en fut l’un des inspirateurs, et il en est le président depuis lors. Sa création intervint dans un contexte difficile faisant suite aux bouleversements géopolitiques que furent la chute du mur de Berlin et l’éclatement de l’URSS ; elle traduisit le besoin d’une rénovation à gauche et de la création par le Parti socialiste français d’une "fondation politique" analogue à celles existantes dans d’autres pays européens. 

La Fondation est administrée par un conseil d’administration comprenant initialement 16 membres   dont 5 membres fondateurs, Laurent Azoulai, Michel Debout, Gérard Lindeperg, Pierre Mauroy, François Rebsamen, des membres élus et cooptés, et des représentants ministériels. Ce conseil est assisté par un Comité d’Orientation Scientifique présidé par l’économiste Daniel Cohen et comprenant des personnalités comme Huber Védrine, Olivier Ferrand   ou Pierre Moscovici. Depuis 2009, l’équipe permanente de la Fondation Jean-Jaurès est animée par Gilles Finchelstein, directeur général, et Laurent Cohen, directeur général adjoint.

 

La Fondation a pour ambition "d’être le lieu de la rénovation de la pensée socialiste en portant à la fois une vision globale et des solutions concrètes". Elle est traditionnellement considérée comme étant proche du Parti socialiste. Organisme aujourd’hui bien développé, la Fondation dispose d’un fond d’archives et publie également des notes, livres et travaux universitaires en sciences humaines et sociales. Elle se pose depuis près de vingt ans comme l’une des "boites à idées" du Parti Socialiste, pesant sur les débats en son sein. Sorte de lien entre la société civile et le parti politique, la Fondation travaille dans une perspective avant tout européenne en collaboration avec des centres de recherche universitaires  , des acteurs politiques et des organisations syndicales. Il s’agit pour elle d’établir des horizons d’attentes sur de grandes questions d’actualité.

La Fondation organise également des actions de coopération internationale pour "sensibiliser aux questions de gouvernance démocratique, former le personnel politique et soutenir les initiatives les plus innovantes et prometteuses" par le biais de stages et de séminaires thématiques à l’intention de militants ou de cadres de partis étrangers. La Fondation anime de même de multiples colloques et forums de discussions partout dans le monde, souvent sur le thème de la démocratie.

  

Le financement de la Fondation   provient en majeur partie de subventions gouvernementales (les services du Premier ministre, les ministères de la Culture, des Affaires étrangères, de l’Education) souvent effectuées dans le cadre de projets spécifiques. La Fondation tire également des revenus en provenance d’un mécénat privé  . La Fondation Jean-Jaurès est financièrement indépendante du Parti Socialiste, même si elle ne cache pas sa proximité intellectuelle#nf#

 

12, cité Malesherbes, 75009 Paris, Tel: 01 40 23 24 00, Contact: fondation@jean-jaures.org

 

* Article actualisé le 14 juin 2010.

 

A lire aussi sur nonfiction.fr : 

- notre article du 4 septembre 2008 consacré à la rénovation de la Fondation Jean Jaurès, par Victor Joanin.