Dans son numéro de septembre-octobre 2012, Questions internationales a choisi de se pencher sur "La Russie au défi du XXIe siècle". Les articles proposés abordent la situation démographique, économique, les évolutions politiques et sociétales. Ce dossier a le mérite de présenter des points de vue variés sur la Russie contemporaine, ce qui permet de mesurer la complexité des débats, notamment autour de l’évaluation des années 2000, depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine. D’un côté, l’économie semble se porter plutôt bien, elle a surmonté la crise de 2009  ; de l’autre côté cela reste une économie de rente qui peine à se diversifier .

Les années 2000 ont vu une augmentation globale du niveau de vie, l’émergence d’une classe moyenne concentrée dans les grandes villes (principalement à Moscou), que Jean-Robert Raviot nomme la "moscobourgeoisie" et qui a été à l’origine des manifestations de 2011-2012 durant les élections législatives et présidentielles. Mais les points de vue divergent sur le rôle de cette nouvelle élite et sur l’impact des manifestations : Hélène Carrère d’Encausse y voit le "signe d’une certaine maturité démocratique"  alors que Jean-Robert Raviot relativise le poids de ces élites contestatrices dans la société . Internet, opposé à la télévision largement contrôlée par le pouvoir, est également au cœur des débats  : il permet l’émergence de nouvelles figures mais n’est encore utilisé en tant que source d’information alternative que par une minorité. L’article de Kathy Rousselet sur l’influence croissante de l’Église orthodoxe russe et ses liens avec le pouvoir  et celui de Françoise Daucé , qui souligne le poids des retraités dans la population et le conservatisme d’une partie des nouvelles générations, incitent eux aussi à prendre du recul face aux manifestations très médiatisées. Se pose alors la question de la capacité du régime à évoluer, et de la nécessité d’une telle évolution.

Les relations de la Russie avec le monde font elles aussi l’objet de débats. Ainsi, si Serge Sur, rédacteur en chef de la revue, affirme que "le pays n’a plus de message universel à délivrer, il ne se soucie guère de rayonnement extérieur" , d’autres auteurs soulignent au contraire le "souhait de la Russie d’être reconnue comme une puissance d’envergure globale"  et, en conséquence, "le renforcement de l’outil militaire" .

Plusieurs articles et le dossier "Documents de référence" sont consacrés à la dimension eurasiatique de la Russie. En effet, Vladimir Poutine promeut une intégration eurasiatique alors que les échanges avec la Chine se développent. Mais Marlène Laruelle souligne les ambivalences d’un tel projet : l’intégration de la Russie à l’espace asiatique se fait avant tout par son statut de puissance énergétique. Les relations avec la Chine peuvent apporter un certain dynamisme, mais la sinophobie est très répandue et la Russie peine encore à "gérer sereinement le basculement de l’image géopolitique actuelle, qui fait de la Chine une puissance montante et de la Russie une puissance descendante" . Autre élément non négligeable de cette relation complexe à l’Asie, les migrations : alors que la Russie connaît un déclin démographique, les migrants venus d’Asie centrale et du Caucase suscite la méfiance, voire l’hostilité, de la population , ce qui complique la promotion de l’intégration eurasiatique.

Ce dossier aide à mesurer l’ampleur des changements survenus en Russie dans les années 2000, mais également les facteurs d’inertie, et rares sont les auteurs qui se risquent à un pronostic tranché. Seule Hélène Carrère d’Encausse se risque à prédire un départ possible de Vladimir Poutine #nf#

Questions Internationales, La Russie au défi du XXie siècle, n° 57, septembre-octobre 2012, La documentation française

 

* Lire aussi sur nonfiction.fr : 
- Recension d'Au coeur du pouvoir russe. Enquête sur l'empire Poutine de Tania Raskhmanova, par Vassily Klimentov
- Recension de La transition russe, vingt ans après, de Jacques Sapir (dir.), par Myriam Truel
- Recension de l'Atlas de Moscou, de Pascal Marchand, Cyrille Suss et Guillaume Herbaut, par Myriam Truel
- Recension de Eurasie : au coeur de la sécurité mondiale, de Gaïdz Minassian (dir.), par Allan Kaval