Arts visuels

Design génératif

Couverture ouvrage

Hartmut Bohnacker Benedikt Grob Julia Laub
Pyramyd , 450 pages

Processing ou le nouveau langage du design
[jeudi 28 avril 2011]


Un des rares ouvrages en français consacré à Processing, l’environnement de développement informatique libre en pleine effervescence. Une édition luxueuse et généreuse, comme pour fêter ses dix ans d’existence.

Nous voilà avec un beau volume entre les mains, ça a l’air copieux (478 pages), les doigts apprécient la qualité des papiers (papier glacé, papier épais, reliure cousue cartonnée avec vernis UV), les yeux sont aussi ravis par les impressions (plus de 1 000 illustrations couleurs).


La lecture du titre Design génératif – concevoir programmer visualiser nous met l’eau à la bouche : voici enfin le livre d’art qui va tenter de nous présenter et nous expliquer ce concept flou de design génératif qui remue tant la création numérique actuelle.
Mais voilà, le soufflé retombe lorsque l’on parcourt l’ouvrage : le livre traite essentiellement du logiciel/langage informatique Processing. Le livre est né du mémoire de fin d’études "generative systeme" de deux des auteurs (Benedikt Gross et Julia Laub). Si en 2007 ce mémoire était parmi un des premiers écrits à analyser le design génératif, cette version remaniée arrive en pleine effervescence éditoriale (papier et Web) au sujet de Processing (une dizaine d’ouvrages dont trois en français). Elle tire son épingle du jeu par son édition parfaite, sa finition des plus qualitatives, sa pédagogie et par conséquent son désir d’élargir le public concerné. Mais quel dommage que la partie "theory" de la thèse originelle ait disparu !


Si l’ouvrage n’est pas un livre théorique sur le design génératif, il veut en transmettre les fondamentaux et nous donner un aperçu de ses domaines d’application au travers des possibles, ceux permis par le logiciel Processing, un des outils disponibles du design génératif.



Le design par le code

Le côté "encyclopédique" de ce livre peut donc être vu comme un premier arrêt sur image sur le design génératif. Le livre est introduit et finit heureusement sur une petite mise en perspective et réflexion autour de ce design particulier, qui ne fait qu’éclore mais qui a déjà tant d’applications et de répercussions sur la création actuelle. En effet, le design génératif a occasionné un changement de paradigme dans le processus créatif et ouvert "un nouveau monde de création". Jusqu'à présent, la conception assistée par ordinateur n’a été qu’un duplicata optimisé du monde réel et de ses outils. John Maeda (concepteur de Design by Numbers dont Processing est le prolongement multimédia) est judicieusement cité dans ces pages : "Dessiner avec la souris sur l’écran d’ordinateur est très ludique, mais […] le tracé d’un trait au crayon ne se différencie nullement du même tracé avec la souris. Le véritable défi consiste à découvrir les propriétés intrinsèques du nouveau média et à savoir en quoi le tracé informatique ne pourrait jamais être dessiné, ni même être imaginé, sans ordinateur." Le design génératif remet donc en question l’usage de l’outil informatique dans la création actuelle. Le créateur n’agit plus sur la représentation finale (le pixel, le vecteur) mais il agit en amont au niveau "méta" de l’information : le code, qui devient un outil de création.


Le design génératif consiste à concevoir des systèmes clos et plus ou moins autonomes basés sur des règles traduites en codes afin d’obtenir (après traitement et interprétation de l’ordinateur) des artefacts visuels, sonores ou interactifs, etc. Ce processus de conception modifié aboutit donc à de nouvelles possibilités de création. L’auteur ne crée plus l’œuvre, mais les conditions de son émergence, son existence. L’œuvre n’est pas figée, finie mais en devenir et peut avoir un comportement inattendu. Grâce à la puissance de calcul de l’ordinateur, des logiciels comme Processing, C++ ou VVVV peuvent intégrer la notion d’aléa, de hasard et rendent possible la simulation des règles de la nature. Les structures croissantes sont des motifs récurrents de la création générative.  Enfin, ces logiciels permettent de créer ses propres outils numériques et de se libérer des contraintes des logiciels de création assistée par ordinateur : on pense à l’incontournable et l’omniprésente barre d’outils Adobe.

Processing ?

Si les auteurs ne nous l’expliquent pas, on peut s’interroger sur l’intérêt d’étudier ce langage/logiciel en particulier. Processing est un langage de programmation et un environnement de développement libre (open source) et gratuit créé par Benjamin Fry et Casey Reas (artistes numériques), en 2001. Il est l’un des principaux environnements de création utilisant le code informatique pour générer des œuvres multimédias sur ordinateur. L'attrait de ce logiciel réside dans sa simplicité, autant au niveau de la mise en œuvre des programmes que de la syntaxe du langage et dans la diversité de ses applications : images, animations, programmes/applications sur le Web et sur téléphones mobiles (mobile processing), programmation de hardware électronique (arduino).


L’ouvrage est habillé par une illustration, elle même générée par Processing qui permet de visualiser la structure interne du livre sur ses couches externes. La visualisation de données est une de ses utilisations les plus répandues actuellement. Le langage permet de créer des outils de traitement et de présentation de données, plus complexes et surabondantes que jamais.
Si Processing est accessible, c'est qu'il a été conçu dès son origine comme un outil d'apprentissage des bases de la programmation informatique. Il évite à l’utilisateur tout un tas de complexités, qu’il faudrait savoir manipuler pour générer un programme sur d’autres logiciels. Processing fédère donc toute une communauté d'utilisateurs (créatifs professionnels et amateurs) et, en tant que logiciel libre, bénéficie de la générosité de ses utilisateurs qui partagent leurs créations, leurs codes ainsi que leurs conseils via des plateformes de type forum ou wiki sur Internet (openprocessing.org, …).


Si on commence souvent à apprendre Processing de manière autodidacte et empirique par des bricolages de bouts de codes copier/coller, notre ouvrage permet de revenir sur ses connaissances afin d’avoir plus de rigueur dans la rédaction du code et de compréhension du fonctionnement du logiciel et des œuvres générées. On apprend en faisant, en expérimentant et cette maîtrise renforcée du logiciel permet d’ouvrir les possibles. 



Mode d’emploi

Le livre commence par un magnifique portfolio, sur papier glacé présentant 35 réalisations d’artistes ou designers pratiquant le design dit génératif, qui montre le large champ d’action des langages de programmation les plus répandus (Processing mais aussi : C++, actionscript, VVVV, …). On est inspiré et on a qu’une envie : c’est de s’y mettre.


Le "cours" de langage Processing est très clairement rédigé et présenté. On entre directement en matière sans se perdre dans des notions abstraites de programmation, le langage Processing est disséqué au travers d’exemples impeccablement illustrés. Le livre présente tout d’abord les principes fondamentaux de Processing (couleur, forme, typographie et image) avant d’aborder des méthodes plus complexes élargissant le champ des possibles par des exemples plus "appliqués".  Si l’ouvrage va jusqu’à étudier ces fonctions complexes, certaines fonctions de bases du logiciel ne sont curieusement pas abordées (sauvegarde, exportations, création et emploi des librairies externes).


Le site www.art-generatif.com, double virtuel du livre, offre un accès direct à tous les codes source Processing correspondant aux programmes présentés dans le livre. "Outre la mise à disposition du code, ce site Web se veut un relais de communication entre vous et nous." Le problème de ce site est qu’il participe à la multiplication des plateformes participatives autour de Processing : du coup le site n’est utilisé que par des lecteurs de l’ouvrage et les rares participations sont souvent en allemand (première langue d’édition de l’ouvrage) !


Le volume de l’ouvrage est quelque peu gênant en phase d’action, on ne sait plus trop où le mettre… Se pose alors la question de la matérialisation de ce genre d’ouvrage sous forme papier. D’autres ouvrages ont choisi une forme plus "allégée" voire même virtuelle et gratuite (via site Internet et .pdf). Un livre dit "d’art" à 75€ pour utiliser un logiciel gratuit, voilà qui n’est pas très démocratique pour un ouvrage pédagogique qui veut rendre accessible au plus grand nombre Processing et à travers lui le design génératif… 



À suivre

C’est optimiste que l’on referme l’ouvrage, car avec les nouveaux langages informatiques tels que Processing tout semble devenir possible, même si comme dans toute forme de langage la liberté n’est pas totale.

 

Le design génératif tend à passer d’une pratique spécifique de graphiste "nerd" à une discipline de design de plus en plus accessible et convoquée (on commence à l’enseigner de plus en plus). Même si ces nouveaux langages informatiques de design sont encore très peu connus du grand public, voilà dix ans que des graphistes, des designers jouent avec eux et leurs créations géniales et fascinantes nous démontrent qu’il faut compter sur le design génératif aujourd’hui.

 

Et vous, parlez-vous Processing ?.






 

Commenter Envoyer  un ami imprimer Charte dontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

2 commentaires

Avatar

Julien

28/04/11 18:19
Un bien beau livre, qui pèse son poids et qui coûte son prix. Le portfolio du début est, comme vous le dites, somptueux.
Pour débutants, le livre "Processing, le code informatique comme outil de création" me semble plus accessible à tous point de vue, et est, lui aussi assez beau et agréable à tenir en mains : http://graphism.fr/livre-processing-le-code-informatique-comme-outil-de-cration-par-jeannol-lafargue-jeanmichel-gridan
Avatar

Vigon

31/03/12 12:21
-> Julien : oui, il est bien. Toujours en français il y a aussi le "floss manual", qui est gratuit sur le net http://fr.flossmanuals.net/processing/ et qu'on peut aussi faire imprimer.
A lire aussi dans nos archives...
A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr