EuropaNova, collectif de citoyens impliqués dans l'avenir de l'Europe, publie sur son site le rapport de la Convention "L'Europe d'après - 1989-2009-2029 : une génération s'engage", qui s'était tenue au surlendemain du Conseil européen exceptionnel du 1er mars. Dans un contexte de crise générale, cette convention invite à une réflexion sur "la responsabilité" et le rôle des Européens face aux questions économiques, politiques, géopolitiques et climatiques. Elle vise par ailleurs à montrer l'engagement manifeste d'une génération qui, marquée par la chute du mur de Berlin, se préoccupe de l'avenir de l'Europe.

La réaction de l'Union européenne face à la crise de cet été a permis à la Convention de "L'Europe d'après" de montrer les points forts mais aussi les faiblesses de l'Institution européenne. Tournée vers l'avenir, cette assemblée, constituée de leaders européens, a énoncé plusieurs propositions visant à sortir l'Europe de la crise.

Afin qu'une "incarnation européenne" soit mise en place, Guillaume Klossa, conseiller auprès du secrétaire d'État français pour la présidence française de l'Union européenne, souhaite, dans un premier temps, voir fusionner le Président de la Commission européenne avec celui du Conseil de l'Union européenne au profit "d'un vrai président de l'Union européenne". Dans un second temps, il s'agit d'instaurer une stratégie collective visant à coordonner les actions sur des questions telles que la TVA, le développement durable ou encore les industries de santé et numériques. Enfin, afin de préserver la monnaie unique de l'Europe, la création d'une institution "stable", "véritable fond monétaire européen" semble inévitable.

Concernant l'avenir économique de l'Europe, il est important, pour Mathieu Pigasse, que l'on se dirige vers une convergence des politiques économiques et une "solidarité européenne". Le renforcement de l'union franco-allemande, qui pourrait aboutir à la fusion des dettes des deux pays, l'entrée de la livre sterling dans la zone Euro et l'élaboration d'un plan de soutien aux pays d'Europe de l'Est permettraient de relancer l'économie.

Seule une Europe réformée, coordonnée et solidaire, et menée par "un leadership" européen,  pourra sortir de la crise#nf#

 

 * Rapport de la Convention "L'Europe d'après - 1989, 2009, 2029 : une génération qui s'engage", EuropaNova, 3/03/2009

 

À lire également sur nonfiction.fr :

- Le 3 mars, EuropaNova se concentre sur "l'Europe d'après"

- un entretien avec Guillaume Klossa, ancien conseiller de Jean-Pierre Jouyet, à propos du bilan de la présidence française.

- Mathieu Pigasse, Gilles Finchelstein, Le Monde d'après. Une crise sans précédent (Plon), par Alain Bergounioux