Du bas vers le haut. C’est ainsi que Barack Obama a mené et gagné sa campagne. Il a associé les militants de terrain et a utilisé Internet pour parler directement à des millions d’Américains. L’inverse de la campagne "top-down" d’Hillary Clinton. Obama a retenu la leçon de moveon.org et de la campagne d’Howard Dean, qui, durant les primaires démocrates de 2004, avait lancé sa campagne "bottom-up" sur le net. On estime que plus d’un million de militants pro-Obama étaient sur le terrain pour la campagne. Donner aux gens des responsabilités sur le terrain, voilà la clé du succès explique Joe Trippi, l’ancien directeur de campagne de Dean, dans son livre (The Revolution Will Not Be Televised). Pour la première fois, ce ne fut ni l’Amérique "corporate", ni l’État qui ont décidé : ce fut le peuple américain. La gauche française retiendra-t-elle la leçon en menant une campagne Internet agile, "bottom-up" et de terrain ?#nf#

 

 

* Les 25 autres idées d'Obama :

- Asset-based welfare, par Jérôme Tournadre-Plancq.

- Chief Technical Officer, par Jean-Baptiste Soufron.

- Code Green, par Kyla Thomas.

- Community Development Corporation, par Frédéric Martel.

- Diversité culturelle, par Jonathan Laurence.

- Écouter, par Sophie Meunier.

- Exceptionnalisme, par Romain Huret.

- Expérimentation, par Martin Hirsch.

- Exurbia, par Frédéric Martel.

- Habile, par Justin Vaïsse.

- Identités multiples, par Frédéric Martel.

- Métropoles, Xavier Desjardins.

- Multiculturalisme, par Benjamin Barber.

- Nouveau New Deal, par Martin Kessler.

- Nominations, par Frédéric Martel.

- Outreach, par Frédéric Martel.

- Post, par Frédéric Martel.

- Post Americain Age, par Frédéric Martel.

- Post-racial, par Laurent Bouvet.

- Primaires, par Olivier Ferrand.

- Profilage électoral, par Pauline Peretz.

- R2P, par Mario Bettati.

- Sécurité Sociale, par Aquilino Morelle.

- Smart Power, par Pauline Peretz.

- Soft power, par Joseph Nye.