EXPOSITION – Maurice Maillard : le mystère poétique du monde
[mardi 13 septembre 2016]



Figure majeure de la gravure française contemporaine, Maurice Maillard est remis à l'honneur en ce mois de septembre, avec l'exposition de son oeuvre à la galerie parisienne 24b du 9 au 28 septembre 2016, qui organise deux tables rondes les 15 et 22 septembre.

 

Né à Évreux en 1946, Maurice Maillard continue de travailler en Normandie. Formé à l’école des Beaux-Arts de Rouen, il a travaillé dans l’atelier du graveur Jacques Ramondot (1928-1999). Peintre et graveur, il expose ses ouvrages dès 1969 et remporte un prix à l’exposition « Bilan de l’art contemporain » de New York en 1983. Ses œuvres sont exposées dans le monde entier et rejoignent les collections de nombreux musées français et étrangers. La valeur patrimoniale de l’œuvre de Maurice Maillard est reconnue par la Bibliothèque Nationale de France qui réclame le dépôt officiel de chacune de ses gravures depuis 1982. Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres depuis 2002, Maillard est l’une des figures majeures de la gravure française contemporaine et compte à son actif une cinquantaine d’expositions personnelles. 

 

Estampes, dessins, tableaux (acrylique sur toile) et fusains peints composent l’œuvre de Maurice Maillard. L’exposition regroupe des productions allant des « Vanités » réalisées dans le courant des années 1990 aux « Paysages voilés » de 2014-2015. 

 

Sous le commissariat d’Alain Tapié, conservateur en chef honoraire des Musées de France, de la journaliste Aude Goullioud et de Baldine Saint Girons , deux tables rondes sont organisées les jeudis 15 et 22 septembre 2016  autour de trois principales problématiques : Pourquoi l’art de Maurice Maillard paraît-il si atemporel ? Comment l’art de la gravure influe-t-il sur l’art de peindre ? Quelle est la place de la nature dans les paysages de Maurice Maillard ?
 

Perçue comme une figuration de la sensation, l’œuvre gravée de Maurice Maillard interpelle les philosophes parmi lesquels Claude Molzino, auteure du livre Mémoire de l’ombre. De la gravure : Maurice Maillard À partir des gravures de l’artiste et d’un certain nombre de ses textes, mais aussi à l’aide d’une correspondance reproduite à l’appui des reproductions (photographies de l’atelier et gravures), Claude Molzino propose une réflexion autant sur le geste du graveur en tant que tel que sur son résultat. Elle y décèle les parts de vérité et de spiritualité qui caractérisent l’œuvre de Maurice Maillard et démontre à quel point la gravure, trop souvent considérée comme un art mineur, est bien une manifestation de l’art à son plus haut degré..

 

Exposition « Un art de l’origine » autour de l'oeuvre de Maurice Maillard à la galerie parisienne 24b du 9 au 28 septembre 2016 

 

Tables rondes les jeudi 15 et 22 septembre 2016 à la galerie 24b de 20h à 21h.

 

 

Pour plus d'informations cliquez ICI.

 

 

Commenter Envoyer à un ami imprimer Charte déontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

Aucun commentaire

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici

A lire aussi dans nos archives...
A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr