Suivez-nous

FacebookRSS

Economie

Blog! : How the Newest Media Revolution Is Changing Politics, Business and Culture

Couverture ouvrage

David Kline Dan Burstein
Vanguard Press , 402 pages

Bloggez !
[dimanche 02 dcembre 2007]


Une approche pragmatique de la blogosphère, centrée sur l'utilisation que font les individus de ces nouvelles technologies et leur manière de se les approprier.

"Bloggez !" nous incite l'ouvrage collectif dirigé par David Kline et Dan Burstein. Évidemment favorable au phénomène, l'ouvrage le dissèque en trois parties, en analysant ses composantes politiques, économiques et médiatiques. Pour les auteurs, les blogs et leurs équivalents ne sont pas les ovnis que se plaisent à décrire des journalistes parfois un peu technophobes. Ils sont simplement la modernisation dans l'univers numérique des pratiques d'échange et de discussion qui ont toujours eu cours dans nos sociétés. 

Mais l'émergence des blogs intervient à un moment unique où nous disposons de technologies qui nous permettent de donner une autre ampleur à nos besoins de discuter, communiquer, convaincre, apprendre, partager et archiver en commun. La capacité nouvelle des individus à assumer plusieurs rôles simultanément entraîne l'émergence de figures plus transversales comme l'expert-citoyen, ou le journaliste-citoyen.

En 1995, David Kline et Dan Burstein avait déjà publié Road Warriors : Dreams and Nightmares Along the Information Highway où ils replacaient le développement de la société de l'information dans le contexte de la lutte entre technophiles et technophobes. Ils concluaient alors par la nécessité d'adopter un point de vue qu'ils qualifiaient de "futurisme pragmatique". Il s'agissait selon eux de préserver la capacité d'émerveillement et d'excitation offerte par le potentiel des technologies numériques, mais sans perdre de vue la difficulté à les déployer jusque dans les rouages profonds de la vie économique, sociale et politique. Contrairement au point de vue technophile, rien de tout cela ne serait possible rapidement. Et, bout par bout, le passage au numérique relèverait plus d'une série de passages en force par à-coups que d'une adaptation en douceur.

Dit autrement, le potentiel des technologies numériques n'a rien d'automatique. Il est fortement lié aux décisions de politiques publiques et à la façon dont la société se révélera capable d'absorber ses effets négatifs. Même des technologies comme les téléphones portables ou les ipods ne se sont démocratisées qu'après un certain nombre d'années et une période de réglage politique finalement assez longue.

Plutôt que de se consacrer aux développements théoriques que l'on retrouve aujourd'hui dans de nombreux ouvrages, les auteurs de blog ! préfèrent laisser la parole aux acteurs de ces technologies et à leurs analystes. Chacune des parties du livre est l'occasion de présenter des expériences de blogs ayant rencontré le succès et de les analyser. C'est ainsi que l'on retrouve de nombreux noms célèbres comme ceux de Joe Trippi, le directeur de campagne de Howard Dean, Markoz Moulitsas Zuniga, de DailyKos, Robert Scoble, le blogger et "technical evangelist" de Microsoft, Joi Ito, l'un des membres de l'ICANN et fondateur de Creative Commons, Nick Denton, le fondateur de Gawker Media, etc.

Chaque partie du livre s'articule autour d'un essai en forme de prise de position par David Kline. Elles présentent ensuite une série d'interviews sur le sujet. Et elles se terminent enfin par une série de positions critiques apportées par des experts du secteur.

Le moins que l'on puisse dire de blog !, c'est que sa lecture est enrichissante. La variété des thèmes abordés et la diversité des points de vue permettent de faire le tour des scénarios possible. On pourra regretter l'absence de systématisation théorique. Mais la complexité que dévoile leur approche pragmatique démontre que ce travail n'aurait pas pu se faire sans une simplification qui est souvent le lot commun des autres livres sur le sujet. Plus que des instruments réfléchis aux contours et aux usages délimités, les blogs et les autres outils numériques relèvent encore du détournement et de l'appropriation d'outils par le public.


 

* Lire le dossier complet de nonfiction.fr sur le numérique

Commenter Envoyer  un ami imprimer Charte dontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

Aucun commentaire

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici

A lire aussi dans nos archives...
A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr