EXPOSITIONS - L'Afrique des routes au Quai Branly & Aventuriers des mers à l'IMA
[dimanche 09 avril 2017]

De manière successive, deux expositions aux thèmes et aux approches comparables ont pu ou peuvent être encore visitées à Paris : "L'Afrique des routes" (du 31 janvier au 12 novembre 2017) au Musée du Quai-Branly Jacques Chirac et "Aventuriers des mers" (du 15 novembre au 26 février 2017) à l'Institut du monde arabe (auparavant programmée au MUCEM de Marseille).

 

     

 

Il s'agit de deux magnifiques voyages à travers l'histoire, la géographie, la culture et les religions de l'Afrique et des mers qui l'entourent (Méditerranée au premier chef, mais aussi Mer Rouge, Océans Atlantique et Indien). Deux beaux ouvrages, l'un publié aux éditions Actes Sud (L'Afrique des routes), l'autre chez Hazan (Aventuriers des mers), viennent prolonger ces visites à travers les âges et les pays. Le parti pris de ces deux expositions est le même : montrer que le "berceau de la civilisation", l'Afrique, le Moyen-Orient et ses mers, tire sa principale richesse des échanges et des métissages culturels qui constituent le fil rouge de son histoire, des origines à nos jours.

Se prolongeant sous l'angle ethnologique (de nombreux objets, artistiques, commerciaux ou usuels), géographique (description des voies maritimes, des routes terrestres, des villes et des ports), historique (les deux expositions suivent un déroulé chronologique, de l'Antiquité à nos jours) et religieux (influences du judaïsme, du christianisme, puis de l'Islam mais aussi des animismes), les récits de voyage des navigateurs (de Sinbad à Vasco de Gama), des marchands (de Marco Polo à Zheng He), des explorateurs (d'Ibn Batûta à Stanley), des missionnaires (de Marchand à Livingstone) et des savants (d'al-Idrîsî à Ibn Jubayr), ainsi que les témoignages des artistes (anonymes, classiques ou contemporains, tel le Nigérian Yinka Shonibare), esquissent le portrait d'un continent à travers ses routes terrestres et ses voies maritimes, mettant en lumière la riche circulation des cultures. "Là où les cultures dialoguent", le slogan du Musée du Quai-Branly depuis plus de 10 ans, vaudrait tout à la fois pour l'Institut du monde arabe.

 

 

Illustrant à merveille le courant actuellement en vogue de l'Histoire globale, ces deux expositions se complètent et s'articulent parfaitement. On ne saurait trop conseiller la lecture des ouvrages magnifiquement illustrés qui en sont issus, qui sont plus que de simples catalogues, mais avant tout de beaux livres au sens propre.

 

Commenter Envoyer  un ami imprimer Charte dontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

Aucun commentaire

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici

A lire aussi dans nos archives...
A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr