La phrase

Le désespoir me paraît éminemment raisonnable et ennuyeux. Je n’ai aucune patience face à des artistes dont la fonction première est de formuler l’impossibilité de leur art, qui en un sens font de la mélancolie un produit de consommation – tout comme je ne m’intéresse pas aux artistes qui sont exclusivement affirmatifs et qui ont fait de la stupidité de la culture un fétiche commercial. Les ballons en forme de chiens, etc. Je crois que le plaisir sexuel, la couleur étrange du ciel après un orage, le flot des feux arrière des voitures sur un pont ou la façon dont le silence s’affine ou s’épaissit avant que la musique ne commence – le politique doit harnacher tout cela. Le politique doit poser un harnais sur le libidinal.  

Ben Lerner, The Believer, septembre 2014 (traduction de nonfiction)

C N L

CNL
L'histoire et l'anthropologie à parts égales - entretien avec Romain Bertrand
[mardi 21 août 2012 - 11:00]

Romain Bertrand, directeur de recherche au CERI (Sciences Po), a été découvert par le grand public avec la publication de sa magistrale Histoire à parts égales (Seuil, 2011) mais il serait faux de présenter ce dernier comme une révélation. Sa bibliographie est foisonnante et principalement focalisée sur l'histoire coloniale de Java  , avec quelques incursions dans les politiques publiques contemporaines du fait colonial  . Plus largement, l'œuvre de Romain Bertrand est une parfaite illustration de la fécondité du dialogue entre les sciences sociales au service de problématiques ambitieuses. Dans cet entretien accordé à nonfiction.fr, il revient sur la démarche qui a présidé à la recherche et à l'écriture de son dernier livre, mais aussi sur des considérations plus générales quant au rôle sociétal de l'histoire et à sa vulgarisation.

* Benjamin Caraco

 

SOMMAIRE :

1. Comprendre une rencontre entre des mondes.

2. La connexion, guide de la comparaison

3. La vulgarisation historique : une affaire de style ? 

 


A lire aussi sur nonfiction.fr :

- Romain Bertrand, L'Histoire à parts égales, par Benjamin Caraco. 

- "Histoire: epistémologie" : deuxième série de "L'histoire maintenant - les grands entretiens pour l'histoire".

- "L’histoire publique – l’enjeu de la mémoire" : première série de "L'histoire maintenant - les grands entretiens pour l'histoire".


 

Benjamin CARACO
Commenter Envoyer à un ami imprimer Charte déontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

Aucun commentaire

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici