La phrase

Il me semble qu’il y a aujourd’hui une confusion entre espace public et espace privé : les gens parlent des œuvres comme si elles étaient dans leur salon, chacun se croit chez soi face aux espaces de création. Or, le terrain de l’art doit permettre aux artistes de casser les choses, les démonter, les observer et les exposer autrement. L’opposition entre liberté de parole et liberté d’expression se répète un peu trop souvent, et je ne vois pas de limite à ce type d’actions.

Diane Ducruet au sujet son oeuvre censurée au Mois de la photo, Le Monde , 4 novembre 2014  

Fiche personnelle
Irène Laplanche
Critique à nonfiction.fr
Biographie

Après des études littéraires en classe préparatoire, Irène Laplanche est entrée en 2008 à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles. Elle a passé 6 mois en Australie où elle a travaillé avec l’agence SAALA à des projets et concours de paysage et d’aménagement d’espaces publics. Elle encadre des ateliers d’initiation à l’urbanisme pour enfants au Pavillon de l’Arsenal et a récemment achevé un travail de recherche théorique sur les paysages du boulevard périphérique de Paris.