La phrase

Il y a d'excellentes raisons de combattre l'Occident, il y a d'excellentes raisons de vouloir la fin de cette société, et qui ne se réduisent en rien au fait de vouloir y répandre la terreur. Cazeneuve et les spin doctors de l'antiterrorisme n'y peuvent rien : ce n'est pas en enfermant toujours plus leurs ennemis dans la figure du monstre, ni en multipliant contre eux les procédures judiciaires les plus démentes, que les démocraties occidentales retrouveront leur honneur perdu.

Collectif de Tarnac, Le Monde, 18 juillet

C N L

CNL
Fiche auteur
Jacques Le Rider
Ses livres recensés sur Nonfiction
L'Allemagne au temps du réalisme. De l'espoir au désenchantement (1848-1890)
Dictionnaire du monde germanique (dir.)
Fritz Mauthner, scepticisme, linguistique et modernité. Une biographie intellectuelle
Les Juifs viennois à la Belle Epoque