La phrase

Il y a d'excellentes raisons de combattre l'Occident, il y a d'excellentes raisons de vouloir la fin de cette société, et qui ne se réduisent en rien au fait de vouloir y répandre la terreur. Cazeneuve et les spin doctors de l'antiterrorisme n'y peuvent rien : ce n'est pas en enfermant toujours plus leurs ennemis dans la figure du monstre, ni en multipliant contre eux les procédures judiciaires les plus démentes, que les démocraties occidentales retrouveront leur honneur perdu.

Collectif de Tarnac, Le Monde, 18 juillet

C N L

CNL
Marine Le Pen: "Je ne suis pas d'extrême-droite"
[jeudi 03 mai 2012 - 09:00]

 Marine Le Pen était l'invitée du "European-American Press Club", le 2 mai, à quelques jours du deuxième tour de la présidentielle. M. Le Pen a sans surprise confirmé son intention de voter blanc mais refuse de "porter le chapeau d'une défaite potentielle de Nicolas Sarkozy. J'ai dit clairement que je considérais que l'un valait l'autre par leur volonté de renforcer le fédéralisme européen et leur refus d'arrêter l'immigration. Leur politique sera la même".

La présidente du Front national estime aujourd'hui que le seul espace de liberté est incarné par le Parlement. "Il n'y a plus d'élection présidentielle. A partir du moment où ils ont voté le Traité de Lisbonne contre l'avis des Français, ils ont transféré la souveraineté nationale à Bruxelles. Il s'agit aujourd'hui d'élire des fonctionnaires, des employés de banque, de la BCE plus qu'un président de la République (…).Evoquant son souhait d'un système où la proportionnelle serait intégrale, Marine Le Pen, qui a lancé sa campagne législative sous le nom de « Rassemblement bleu marine », a poursuivi: "je vois une Assemblée nationale où enfin le peuple sera revenu dans sa maison et qui pourra empêcher la déliquescence économique, sociale, identitaire de notre pays".

 

Exclue du second tour de la présidentielle, la présidente du Front nationale estime cependant que "la victoire est inéluctable. Je crois que nous allons arriver au pouvoir. Je pense que nos idées seront bientôt majoritaires. Elles avancent dans des proportions spectaculaires. Les Français s'aperçoivent que nos idées étaient justes".

 

La normalisation du parti reste visiblement la priorité de Marine Le Pen. "Je ne suis pas d'extrême-droite, je suis la représentante d'un parti national et patriote. Je dénie et refuse ce terme d'extrême-droite volontairement péjoratif qui a été utilisé par des organes de presse pour nous mettre dans des sacs avec des gens infréquentables, a-t-elle déclaré. Marine le Pen n'exclut d'ailleurs pas de changer le nom du parti: "si le Rassemblement bleu marine est un succès, nous nous poserons la question de le perpétuer".

Estelle POIDEVIN
Commenter Envoyer à un ami imprimer Charte déontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

7 commentaires

Avatar

Hakim

03/05/12 14:39
Je le savais bien que Marine Le Pen n'avait pas l'esprit d'extrême droite. C'est pour cela que je partage ses valeurs.
Avatar

yulia

03/05/12 14:18
Madame Le Pen, je vous ai accordé mon suffrage le 22 avril, parce que je suis sensible à CERTAINES de vos propositions, notamment celles en matière d'immigration. A présent, puisque vous n'êtes pas au 2nd tour, il m'appartient de me prononcer POUR l'UN des 2 candidats restant en lice. Comme je suis très attachéE à mon DROIT de vote, je l'exercerai, et l'exercer c'est avoir le courage civique de me prononcer(et non pas voter blanc), sinon je ne m'estimerais pas en droit de participer aux débats de la vie politique dans les mois à venir. Alors je me pose la question de savoir quel est le candidat le MOINS ELOIGNE des positions que vous avez défendues et pour lesquelles je vous ai accordé (même avant 2012) mes suffrages. Et lorsque je me pose cette question je me la pose en tant que simSIMPLE ELECTRICE et non pas en tant que membre ou militant ACTIF du FN, parce que la question qui m'est posée le 6 mai n'est pas de savoir comment oeuvrer pour le parti qui me propose des idées légitimes mais pour que MA vie de citoyen s'en trouve changée. En adoptant des postures politiques pour "tout casser"( comme je le lis dans votre message défilant au bas de l écran du site officiel du FN), vous me faites peur ; en entendant le reportage filmé au domicile de Madame Schenardi (06) et diffusé au journal de ce midi, vous ne servez plus MES INTERETS, allez à l'encontre même de mes préoccupations (défendues très objectivement UN PEU PLUS par Mr Sarkosy que par la gauche ULTRA-laxiste en matière d'immigration et de droit de vote aux étrangers, et vous retombez dans les manoeuvres d'appareil que je vous entendais pourtant dénoncer. Aussi je me permets Madame Le Pen de vous annoncer d'ores et déjà, que, quel que soit le Président élu dimanche, je ne vous accorderai vraissemblablement pas mon suffrage aux legislatives, et je m'emploierai à faire entendre mon point de vue à ceratins autres de vos electeurs (et non militants) de mon entourage. Je leur adresse une copie de ce message.

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici