La phrase

Le désespoir me paraît éminemment raisonnable et ennuyeux. Je n’ai aucune patience face à des artistes dont la fonction première est de formuler l’impossibilité de leur art, qui en un sens font de la mélancolie un produit de consommation – tout comme je ne m’intéresse pas aux artistes qui sont exclusivement affirmatifs et qui ont fait de la stupidité de la culture un fétiche commercial. Les ballons en forme de chiens, etc. Je crois que le plaisir sexuel, la couleur étrange du ciel après un orage, le flot des feux arrière des voitures sur un pont ou la façon dont le silence s’affine ou s’épaissit avant que la musique ne commence – le politique doit harnacher tout cela. Le politique doit poser un harnais sur le libidinal.  

Ben Lerner, The Believer, septembre 2014 (traduction de nonfiction)

C N L

CNL
Le désir d’art
[samedi 29 septembre 2012 - 11:00]
Politique culturelle
Couverture ouvrage
Les nouveaux enjeux des politiques culturelles : Dynamiques européennes
Éditeur : La Découverte
398 pages / 30,40 € sur
Politique culturelle
Couverture ouvrage
L'Observatoire : la revue des politiques culturelles n°40
Résumé : La publication simultanée de deux ouvrages sur l’état de la culture permet de se rendre compte des modifications en cours dans cette sphère de la société.
Page  1  2  3  4 

La "Culture au pain sec". Tel fut le titre d’un numéro du quotidien Libération, il y a quelques temps  , publié au moment où la ministre de la Culture annonçait des économies substantielles dans son ministère. L’austérité prévaudrait donc de ce côté là. Néanmoins chacun a remarqué – et une exposition en cours au Centre Pompidou en témoigne – que les Fracs viennent de se doter de frappants appareillages architecturaux, d’ailleurs au risque de figer leurs missions dans la solidité et la massivité de bâtiments prestigieux. La dépense prévaudrait donc de cet autre côté. Le choc entre ces deux événements oblige à reposer la question de savoir ce qui est entendu par "culture" dans le cadre des Etats et des Régions, et ce que les uns et les autres attendent ou non des citoyens : une soumission ou un ébahissement ? Et si on préférait des démarches !


Deux ouvrages publiés simultanément esquissent des éléments de réponse à l’endroit de ces questions. Le premier est constitué d’un volume d’analyses et de recherches proposé par l’Observatoire des politiques culturelles de Grenoble. Il témoigne d’abord, si l’on n’y a pas été attentif ces dernières années, des mutations en cours dans la relation des citoyennes et des citoyens avec le champ de la culture et des arts. D’emblée, Jean-Pierre Saez y relève que l’un des enjeux actuel, dans ce domaine, est l’intelligence que chacun peut avoir des différentes manières de vivre son rapport à l’art et à la culture. En matière de culture, tout ne se joue pas entre un lieu et un public conçus comme donnés. Au-delà des anciennes thématiques, qui ont néanmoins porté leurs fruits, celles de l’accès à la culture, celles de la démocratisation culturelle et celles du droit à la culture ou aux équipements de référence, émerge de nos jours une nouvelle perspective : celle de "droits culturels" susceptibles de sécuriser les choix culturels de chaque individu, de toute association ou groupe, dès lors qu’ils respectent les droits (de l’homme) fondamentaux. Et surtout cette perspective commence à s’articuler à une meilleure compréhension des différentes façons de nouer un lien avec la culture. Il ne s’agit donc plus de la question de la sauvegarde des droits des minorités, dans un tel syntagme. Il est question désormais du droit de chacun de prendre part de quelque manière que ce soit à la vie culturelle.


Pour analyser cette nouvelle donne, les auteurs auxquels ce volume a été confié, conduits par Marie-Christine Bordeaux et Françoise Liot, utilisent le terme de "participation". Qu’il soit bien choisi ou non, sachant qu’il a déjà un usage dans les pratiques de l’art moderne, ce terme renvoie ici à la participation des habitants à la vie artistique et culturelle. Il ne suffit pas d’aller à un concert ou de visiter une exposition, pour "participer" en ce sens. Il faut encore que son engagement personnel relatif à l’art et à la culture conduise chacun à entrer dans des processus créatifs, dans des possibilités d’échange dans lesquelles se réaliseraient deux choses : d’une part, une intégration critique dans des réseaux sociaux diversifiés ; d’autre part, la multiplication des modes d’appropriation par chacun de son rapport au monde, aux autres et aux oeuvres humaines . Le dossier plaide pour la reconnaissance de ce qui se déroule aujourd’hui dans l’espace culturel, à savoir une demande de plus en plus forte d’approfondissement des règles du jeu de la démocratie. Comme si "une nouvelle page d’histoire de la citoyenneté culturelle" était en train de s’élaborer.


Qu’on ne se méprenne pas. Le parti pris ne consiste pas à revenir pour la nième fois sur le travail d’Armand Gatti ou sur l’esthétique relationnelle, à l’égard desquels presque tout a été dit. Il n’est même pas certain que l’usage des termes "proximité" ou "association" avec les citoyens suffise. Il est plutôt question de ces pratiques qui se distribuent en figures de l’acteur sans qualité, témoignages de gens sans compétence professionnelle artistique, témoins ordinaires, œuvres engagées et œuvres qui deviennent l’instrument d’un projet artistique dépassant les simples figurants lancés dans une aventure. Qu’on ait recours aux notions de participation, de contribution, de collaboration, de coopération, de co-construction ou de co-création, la perspective est de l’ordre de l’interaction et de l’interférence, renvoyant par conséquent à une aspiration à réinvestir et réactiver l’espace public comme espace d’expression et de confrontation, voire de délibération démocratique, sans souci exprès de s’enfermer dans des bâtiments.

Christian RUBY
Page  1  2  3  4 
Titre du livre : Les nouveaux enjeux des politiques culturelles : Dynamiques européennes
Auteur : Guy Saez, Jean-Pierre Saez
Éditeur : La Découverte
Collection : Recherches
Date de publication : 03/08/12
N° ISBN : 2707174351
Titre du livre : L'Observatoire : la revue des politiques culturelles n°40
Auteur :
Date de publication : 27/09/12
Commenter Envoyer à un ami imprimer Charte déontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

Aucun commentaire

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici