Suivez-nous

FacebookRSS

Hervé Gaymard se penche sur le secteur du livre
[mercredi 25 mars 2009]



Hervé Gaymard, ancien ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin et actuellement député et président du Conseil général de la Savoie, vient de remettre à la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, son rapport sur "La situation du livre et l'évolution de la loi relative au prix du livre". Ce rapport, qui s'inscrit dans la continuité de celui de Bruno Patino sur le livre numérique, rendu en juin 2008, s'interroge sur l'éventuelle nécessité d'adapter, devant le développement des technologies numériques, la loi du 10 août 1981 sur le prix unique du livre. Il énonce par ailleurs de nouvelles mesures pour le secteur du livre.

Bien que le développement des technologies numériques soit de nature, ainsi que le précise Christine Albanel, "à modifier les équilibres établis au sein de la chaîne du livre, lesquels reposent, en grand partie, sur le prix unique", Hervé Gaymard affirme qu'une modification de la loi du 10 août 1981 ne serait pas souhaitable ni même bénéfique pour l'avenir du livre. Selon l'ancien ministre de l'Économie, il s'agit d' "une véritable loi de développement, à la fois durable, culturelle, économique et territoriale" dont "le bilan est incontestablement positif".

Ce constat n'exclut en rien le fait que d'autres mesures doivent être prises. Hervé Gaymard énonce ainsi plusieurs idées telles que l'exemption pour la filière du livre du plafonnement  des délais de paiement entre entreprises, la poursuite du soutien aux librairies indépendantes, la mise en place d'"un regroupement des éditeurs et des libraires au sein d'une structure commune, "l'étendue de l'amplitude des horaires d'ouvertures" des bibliothèques municipales et universitaires afin de les rendre plus accessibles...

Concernant le livre numérique, Hervé Gaymard confirme la nécessité d'établir un prix inférieur à celui du livre papier ; une réduction qui serait de l'ordre de 30 à 40%. Il précise, par ailleurs, que le prix de vente "devra être unique pour un même titre et aurait tout intérêt à être différent selon les titres". Deux autres points, plus ancrés dans l'actualité, sont par ailleurs abordés : ceux du piratage et du droit d'auteur. Si le développement rapide d'une offre légale pourrait, selon le député, réglementé l'utilisation du livre numérique, les questions relatives à la rémunération de l'auteur et "au financement de la création" restent "aujourd'hui sans réponse".  

Hervé Gaymard attire enfin l'attention du ministère de la Culture sur le risque de voir, avec le développement des techniques numériques, une "désintermédiation" qui pourrait, en supprimant certains maillons de la chaîne, "faire exploser" l'organisation générale du secteur du livre.

* Rapport sur La Situation du livre. Évaluation de la loi relative au prix du livre et questions prospectives, Hervé Gaymard, mars 2009

 

À lire également sur Nonfiction.fr :

- Trois propositions au troisième Conseil du livre

- Deux figures de l'édition s'entretiennent sur le tout-numérique

- L'avenir du livre numérique selon le ministère de la Culture

 

 

 

 

Commenter Envoyer  un ami imprimer Charte dontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

2 commentaires

Avatar

La Rédaction

26/03/09 14:05
Cher internaute,
vous avez tout a fait raison. La Savoie est effectivement un departement et Herve Gaymard est bien president du Conseil general.
Avatar

Erratum

26/03/09 13:05
La Savoie est une département, pas une région : il s'agit donc du Conseil régional, pas du Conseil général.
Par ailleurs, depuis 2004, à part en Alsace, c'est devenu difficile de trouver un président de Région qui émarge à l'UMP...

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici

A lire aussi dans nos archives...
A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr