Chroniques

Actuel Moyen Age : le présent au prisme du passé

Le JT de Socrate : regards philosophiques sur l'actualité

Chroniques scolaires : l'éducation au crible des sciences sociales

L'Age de nos adages : actualité de la sagesse ancestrale

Inde-Pakistan : l'inquiétant regain des tensions

TOUTES NOS CHRONIQUES

Grands entretiens

Aurélien Bellanger, sur Le grand Paris

Massimo Recalcati, sur Mélancolie et création chez Vincent Van Gogh

David Djaïz, sur La guerre civile n'aura pas lieu

Johann Chapoutot, sur La révolution culturelle nazie (1/2)

Johann Chapoutot, sur La révolution culturelle nazie (2/2)

Nicolas Truong, sur Interview

Jean-Yves Leloup, sur l'émergence des musiques électroniques

Juliette Sibon, sur Chasser les juifs pour régner

Julie Brochen, sur Molly S

Daria Deflorian, Antonio Tagliarini, sur Ce ne andiamo... et Il Cielo...

Carole Thibaut, sur Monkey Money

Vito Mancuso, La doctrine chrétienne ne peut survivre que si elle évolue

Laurent Bazin, Mohamed Bridji, L'identité nationale est une arme de guerre

Amir Reza Koohestani, sur Hearing

Nathalie Quintane, sur Que faire des classes moyennes?

Patrick Weil, sur Le sens de la République (2/2)

Patrick Weil, sur Le sens de la République (1/2)

Xavier Lemaire, Isabelle Andréani, sur le Cycle Xavier Lemaire

Rémi Lefebvre, Les primaires contre la démocratie ?

Nicolas Lebourg, Stéphane François, Histoire de la haine identitaire

Benoît Chantre, Les derniers jours de René Girard

Davide Luglio, Le style de la pensée italienne

Constance Gard, Psychotiques, bipolaires : médicaments ou suppléance ?

Pierre-Yves Gomez, Intelligence du travail

Eloi Laurent, Nos (nouvelles) mythologies économiques

François Dubet, Ce qui nous unit

Jill Stein, L'impossible "troisième homme"

Joël Pommerat, sur Ca ira (Fin de Louis)

Pierre-Henri Castel, Le cas Paramord

Laurent Fréchuret, sur Une trop bruyante solitude

Siddiq Wahid, Les tensions du Cachemire

Jean Vigreux, Le front populaire, l'échapée belle

Denis Clerc, Cessons de punir les pauvres

Dominique Mazéas et Anne-Sylvie Pelloux, La prise en charge de l'autisme

Lyiang Kim, Resident Forever

Romain Lajarge, Le pari grenoblois

TOUS NOS ENTRETIENS

Dossiers

La France à l'heure de l'Italie : philosophie, histoire, lettres

L'agrégation 2017, avec nonfiction.fr

Les printemps arabes : cinq ans après

Le travail en débat : au-delà de la loi El Khomri

Polyphonies syriennes : écrivains, intellectuels et artistes résistent

Djihadisme à la française : comprendre la radicalisation

TOUS NOS DOSSIERS

"L'Internet d’aujourd’hui" et bien plus encore
[mercredi 07 janvier 2009 - 10:00]
Communication, Numérique
Couverture ouvrage
Web 2.0 et au-delà
Éditeur : Economica
204 pages
Résumé : Un ouvrage à la fois pratique et théorique, pour approfondir ses connaissances ou découvrir la notion de web 2.0.  

Articulé en trois grandes parties ("Une nouvelle donne économique", "Maîtriser Internet levier de développement", "Web et société"), pourvu de multiples annexes et d'un complet glossaire, l'ouvrage de David Fayon, Web 2.0 et au-delà permet d'avoir une compréhension claire et approfondie du web actuel. Cet ouvrage très clair présente à la fois les aspects techniques du web 2.0 (rares dans les ouvrages grand public), en les rendant accessibles à tous, et les enjeux sociétaux de cette évolution du web entraînant de profonds changements dans les comportements des internautes. Ceux-ci deviennent, selon l'auteur, à la fois "consommacteurs" et "consommauteurs". Ces internautes, en effet, sont aujourd'hui bénévolement participatifs, postant des commentaires sur des blogs, des forums ou contribuant à des wikis. Ils sont à la fois consommateurs, acteurs du web, et auteurs, ce qui modifie le paysage des influenceurs d'opinion et plus globalement des sources d'information.

Ce livre a une réelle profondeur historique permettant de comprendre les bouleversements de la révolution numérique, les enjeux économiques et la réelle concurrence entre les principaux acteurs, que sont Google, Microsoft, Yahoo ! ou encore les principales sociétés françaises comme Price Minister. Une synthèse des principales recherches sur les réseaux sociaux (comme Facebook, MySpace,...) permet de mieux appréhender la théorie des "six degrés de séparation" inventée par Milgram en 1967 et confirmée par Duncan J.Watts sur Internet. Une présentation des nouvelles tendances de l’Internet donne à l'ouvrage une vision prospective, par la présentation du web sémantique, ou web "intelligent", permettant de donner du sens aux données récoltées sur Internet, et de faciliter la recherche de la bonne information au bon moment. Selon l’auteur, le web sémantique permettra par exemple de répondre à des questions du type : "Je veux un endroit chaud pour mes vacances en avril. Mon budget est de 2 000 euros et nous sommes deux adultes et deux enfants", entraînant ainsi le développement de nouveaux services personnalisés.


Cette évolution pose des problèmes d'une part éthique (par rapport aux bases de données recueillies sur les individus) et d'autre part de maîtrise de son identité numérique, enjeu clairement développé dans le livre. L'ouvrage de David Fayon n'oublie pas de souligner que cette révolution du web 2.0 n'est pas encore accessible à tous, en raison de la fracture numérique, toujours existante en France (un foyer sur deux uniquement est connecté à l'Internet) et de la non accessibilité de majorité des sites web pour les personnes mal voyantes. Enfin, un chapitre est consacré aux enjeux du web 2.0 sur la politique, en détaillant les profonds bouleversements à venir dans ce domaine et dans la manière de faire plus généralement.

Cet ouvrage est à la fois pratique (on y trouve des passages sur le référencement sur Internet, ou sur la gestion de son identité numérique) et théorique, présentant les principaux concepts sur ce web 2.0. Chaque chapitre se termine par une liste de sites Internet, que le lecteur peut consulter pour aller plus loin.

On regrette juste que ne soit pas plus développée dans cet ouvrage la théorie de la singularité technologique, juste abordée au début du livre, qui repose sur l'hypothèse selon laquelle la technologie atteindra un point au-delà duquel il ne sera plus possible pour l'homme de l'appréhender. "D'après cette théorie, l'homme aurait créé une intelligence plus puissante que la sienne, ce qui mettrait fin à la primauté humaine dans les progrès de la connaissance et du pouvoir". Mais peut être David Fayon consacrera-t-il un prochain livre sur ce thème....

* Lire le dossier complet de nonfiction.fr sur le numérique

Christine BALAGUÉ
Titre du livre : Web 2.0 et au-delà
Auteur : David Fayon
Éditeur : Economica
Date de publication : 01/09/08
N° ISBN : 2717856153
Commenter Envoyer à un ami imprimer Charte déontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

3 commentaires

Avatar

mathieu

15/01/09 22:20
@manu
Qui a dit que ce livre web 2.0 et... ne parlait pas du libre ? C'est faux, j'ai lu le livre (très intéressant, une vraie mine d'infos) qui aborde la question du logiciel libre ! je préfère lire avant d'affirmer. La question est abordée avec une mise en perspective. Avec un plus, des adresses de sites y compris dans le domaine du logiciel libre pour aller plus loin.
En tout cas si Frédéric Lefebvre l'avait lu la face du web français aurait été changée...
Avatar

manu

09/01/09 22:41
Rien sur le libre dans ce bouquin ? Si tel est le cas "Je me marre" comme disais l'autre... A mon avis, évoquer l'Internet sans le libre est au mieux une imbécilité, au pire une fumisterie.
Avatar

un passant

07/01/09 16:30
il faut offrir ce livre à Frédéric Lefebvre ! cf. http://www.rue89.com/2009/01/06/frederic-lefebvre-et-le-web-20-euh

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici