Suivez-nous

FacebookRSS

Lagarce : toujours vivant
[jeudi 09 octobre 2008]

Près de 13 ans après la mort de Jean-Luc Lagarce, son œuvre théâtrale rencontre enfin le succès et la reconnaissance auprès du grand public, de la critique ainsi que, peu à peu, du monde universitaire. L’année 2007, "l’année Lagarce", a vu se tenir plusieurs colloques et rencontres réunissant aussi bien des acteurs, des metteurs en scène que des chercheurs.

 

En 2008, l’œuvre de Lagarce a fait une entrée remarquée au répertoire de la Comédie Française, avec la pièce Juste la fin du monde. Sont parus également les actes des colloques tenus en 2007 (Traduire Lagarce, et Lagarce dans le mouvement dramatique), et surtout les deux tomes volumineux de son Journal. De ce Journal sera tiré le spectacle Ébauche d’un portrait, nominé aux Molières 2008 dans la catégorie "Spectacle seul en scène ", et dont l’acteur a reçu le prix du syndicat de la critique comme "Meilleur comédien de l’année 2008".

 

En janvier 2009, enfin, Fanny Ardent jouera dans Music-Hall de Lagarce, mis en scène par Lambert Wilson, au théâtre des Bouffes du Nord.

 

Certes, Lagarce était déjà connu et reconnu de son vivant au sein du monde du théâtre, mais c’était avant tout pour ses talents de metteur en scène. Aujourd’hui, Lagarce est l’auteur contemporain le plus joué en France, et ses œuvres sont traduites en vingt-cinq langues. Une notoriété tardive pour celui qui eut à essuyer beaucoup de refus et d’incompréhension de la part de ses contemporains.

 

nonfiction.fr vous propose de revenir sur la vie et l’œuvre de Jean-Luc Lagarce qui disait, non sans humour, qu’il serait un "auteur culte en 2012".

 
Au sommaire :
 

- La critique de Jean-Luc Lagarce dans le mouvement dramatique, retranscription d’un colloque tenu à l’université Paris-III en mars 2008 (Les Solitaires intempestifs), par François Thomas.

L’œuvre et l’écriture de Lagarce remarquablement interrogées et analysées par des jeunes chercheurs.

 

- un entretien avec François Berreur, metteur en scène et éditeur de l’œuvre de Lagarce.

 

- La critique de la biographie de Jean-Luc Lagarce par Jean-Pierre Thibaudat, Le Roman de Jean-Luc Lagarce (les Solitaires intempestifs), par Gilles Costaz.

La vie tortueuse de Jean-Luc Lagarce dans une biographie fouillée. Par Gilles Costaz.

 

- La critique de Regards lointains, retranscription d’un colloque tenu à la Sorbonne (Les Solitaires intempestifs), par François Thomas

Des lectures intéressantes mais parfois un peu trop lointaines d'une des plus belles œuvres de Jean-Luc Lagarce.

 

- La critique de Traduire Lagarce, retranscription d’un colloque d’octobre 2007 (les Solitaires intempestifs), par François Thomas

De très beaux articles qui nous plongent au cœur de la langue et de l’univers de Jean-Luc Lagarce.

 
 

* À lire également : le site consacré à Lagarce.

 

Envoyer  un ami imprimer Charte dontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo
A lire aussi dans nos archives...
A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr