La phrase

Les événements n'ont pas d'intérêt en eux-mêmes, mais ils sont comme réverbérés par l'imaginaire et la rêverie. Par la manière dont on les a rêvés, dont parfois on les a mélangés et amalgamés, on a mis sur eux une sorte de phosphorescence, ils sont métamorphosés. En écrivant ainsi, j'ai l'impression d'être plus proche de moi-même que si j'écrivais d'un simple point de vue autobiographique.

Patrick Modiano, prix Nobel de littérature 2014, Télérama, le 4 octobre 2014

C N L

CNL
Fiche personnelle
Joël RUET
critique à nonfiction.fr
Biographie

Joël Ruet est ingénieur civil des mines et économiste.

Chercheur CNRS au LATTS (École nationale des ponts et chaussées), il est également chercheur associé au CERNA à l’École des mines de Paris, où il enseigne et dirige la chaire sur l’"Industrie mondiale et les économies émergentes".

Spécialiste de l’Inde et la Chine, ses travaux portent sur le développement urbain durable, la recomposition industrielle et l’économie politique du capitalisme émergent.

Ancien Marie Curie Fellow à la London School of Economics, il a aussi dirigé le Centre de sciences humaines de New Delhi et été co-lauréat du Programme international d’études avancées de la Maison des sciences de l’homme (Paris) et Columbia University (New York).

Il a enseigné à HEC, à l’université Jawaharlal Nehru de New Delhi et Rennes II. Il est l’auteur d’un livre et a dirigé ou co-dirigé quatre ouvrages, dont Globalisation of firms: China, India, Russia.

Depuis octobre 2007, il coordonne le pôle Asie de nonfiction.fr