La phrase

Il me semble qu’il y a aujourd’hui une confusion entre espace public et espace privé : les gens parlent des œuvres comme si elles étaient dans leur salon, chacun se croit chez soi face aux espaces de création. Or, le terrain de l’art doit permettre aux artistes de casser les choses, les démonter, les observer et les exposer autrement. L’opposition entre liberté de parole et liberté d’expression se répète un peu trop souvent, et je ne vois pas de limite à ce type d’actions.

Diane Ducruet au sujet son oeuvre censurée au Mois de la photo, Le Monde , 4 novembre 2014  

Fiche personnelle
Joël RUET
critique à nonfiction.fr
Biographie

Joël Ruet est ingénieur civil des mines et économiste.

Chercheur CNRS au LATTS (École nationale des ponts et chaussées), il est également chercheur associé au CERNA à l’École des mines de Paris, où il enseigne et dirige la chaire sur l’"Industrie mondiale et les économies émergentes".

Spécialiste de l’Inde et la Chine, ses travaux portent sur le développement urbain durable, la recomposition industrielle et l’économie politique du capitalisme émergent.

Ancien Marie Curie Fellow à la London School of Economics, il a aussi dirigé le Centre de sciences humaines de New Delhi et été co-lauréat du Programme international d’études avancées de la Maison des sciences de l’homme (Paris) et Columbia University (New York).

Il a enseigné à HEC, à l’université Jawaharlal Nehru de New Delhi et Rennes II. Il est l’auteur d’un livre et a dirigé ou co-dirigé quatre ouvrages, dont Globalisation of firms: China, India, Russia.

Depuis octobre 2007, il coordonne le pôle Asie de nonfiction.fr