La phrase

Brûler, en esprit, tous ces livres, tous ces mots – toutes ces incomparables, subtiles, profondes, mortelles pensées. Pour s’ouvrir à la pluie qui tombe, traversée de moucherons, d’insectes, à ce pays gris et vert ; à un craquement dans les pierres du mur ou le bois de la porte.

Philippe Jaccottet, “Carnets 1968-1979”, La Semaison, Œuvres, Gallimard, “Bibliothèque de la Pléiade”, 2014, p. 597  

C N L

CNL
Fiche auteur
Axel Kahn
Ses livres recensés sur Nonfiction
Une histoire de la médecine ou le souffle d'Hippocrate
Un chercheur en campagne
Pensées en chemin. Ma France, des Ardennes au Pays Basque