Musiques

Tout le ciel en musique

Couverture ouvrage

Franz Liszt Nicolas Dufetel
Le Passeur , 220 pages

Liszt, homme de lettres
[vendredi 26 aot 2016]
Une petite somme des pensées de Franz Liszt, qui en révèle tout le talent littéraire.

Le musicologue et historien Nicolas Dufetel est chargé de recherche au CNRS. L’une de ses spécialités est le « phénomène Liszt », dont il contribue depuis une dizaine d’années à renouveler brillamment l’approche. Son livre recueille 814 maximes ou formules du compositeur, qu'il a divisé en sept chapitres : 1. L’art et les artistes 2. La musique et les musiciens 3. Figures 4. L’homme et le monde 5. Peuples, villes et pays 6. Spiritualité et religion 7. Miscellanées. Chacune de ces rubriques classe les bons mots du musicien par sous-thèmes. Cet ouvrage est conçu de manière à trouver aisément une référence, que l’on fasse ou pas le choix de le lire intégralement. Une table des matières et un inventaire rigoureux des sources signalées en notes témoignent du caractère scientifique d’une démarche qui ne se réduit pas à un simple inventaire. Une courte introduction et un essai de 23 pages fixent à cette entreprise éditoriale un cadre nécessaire, enrichissant, et qui renseigne sur la personnalité intellectuelle de Franz Liszt.


Peu effrayé par le paradoxe, dandy, franc-maçon et abbé, traditionaliste et progressiste, Liszt brille par son immense talent pianistique, par ses compositions mais aussi par son intelligence et par son talent littéraire. Nicolas Dufetel nous rappelle à quel point le compositeur est un amoureux de la langue française, ce qui n’échappe d’ailleurs pas à Baudelaire qui lui dédie un poème. Liszt est l’auteur d’un grand nombre d’articles, de critiques, mais également d’ouvrages, dont celui consacré à Chopin. Amoureux des dictionnaires qu’il possède en grand nombre, fasciné par la littérature gnomique, Liszt se présente comme un héritier des moralistes français des XVII et XVIIIe siècles, mais admire aussi ses contemporains tels que Flaubert, « le Benvenuto Cellini de la prose ». Son style mise, selon les circonstances et les effets désirés, sur la grandiloquence lyrique ou bien sur la brièveté de la forme. Écrivain, Liszt conserve son identité d’artiste brillant.


Drôles, profondes, courtes ou développées, les pensées de Liszt témoignent d’un esprit qui tend vers l’universalité et qui a fait le choix d’assimiler toute une culture européenne, au delà des clivages de l’époque. Acteur de l’interculturalité franco-allemande, artisan de la médiation entre les arts et entre les nations, Liszt porte sur le monde qui l’environne un regard affuté et amusé d’humaniste romantique. Les aphorismes rassemblés avec soin par Nicolas Dufetel constituent donc une porte d’entrée originale dans l’univers mental de l’artiste et dans sa manière de se représenter le monde. Ce livre illustre, pour notre plus grand plaisir, le regain d’intérêt des chercheurs pour les productions littéraires des compositeurs du XIXe siècle, à l’instar de Berlioz, autre littérateur prolixe.
 

 

Commenter Envoyer  un ami imprimer Charte dontologique / Disclaimer digg delicious Creative Commons Licence Logo

Aucun commentaire

Déposez un commentaire

Pour déposer un commentaire : Cliquez ici

A lire aussi dans nos archives...
A propos de Nonfiction.fr

NOTRE PROJET

NOTRE EQUIPE

NOTRE CHARTE

CREATIVE COMMONS

NOUS CONTACTER

NEWSLETTER

FLUX RSS

Nos partenaires
Slate.fr